Level-5 + Ghibli = Ni no kuni

Aujourd’hui je viens vous parler jeux vidéo. En effet, comme vous le savez sans doute, le Japon ce n’est pas uniquement des temples, des pagodes, des festivals. C’est aussi une pop culture qui a beaucoup de succès ici mais aussi en dehors du Japon. Vous savez aussi que les Japonais aiment beaucoup les JRPG. Il suffit de voir les fils monstrueuses lors de la sortie d’un Final Fantasy ou encore un Dragon Quest, dont le 10è épisode est sorti sur Wii début août de cette année.

Toutefois, aujourd’hui j’aimerais vous parler d’un jeu qu’on aurait même pu mettre dans la section [voir]. En effet, aujourd’hui je vais vous parler de Ni no kuni

Ni no kuni est un jeu de rôle (JRPG) développé par le talentueux studio Level-5 à qui nous devons des jeux tels que Dragon Quest VIII, Dragon Quest IX ou encore la saga des Professeur Layton. Il va sans dire que ces derniers ne sont pas des amateurs dans le domaine!

Toutefois, la grosse particularité du jeu est sa collaboration avec le Studio Ghibli qu’on ne présente plus. Cependant, le studio Ghibli ne s’est pas uniquement occupé des animations et des personnages mais le compositeur attitré des animés signé Ghibli, c’est-à-dire Joe Hisaishi, a fait la bande son du jeu. En voilà qui risque de balancer du lourd!

Voici quelques musiques:

Thème principal
Kokoro no kakera/Fragments de coeur
Carte du monde

Le jeu est sorti sur Nintendo DS en décembre 2010 dans un beau coffret contenant le jeu ainsi que le livre, le Magic Master, que notre héros utilise dans le jeu et que vous devrez employer lors de votre aventure.

Malheureusement, la version DS ne sortira jamais du Japon. Toutefois, un an plus tard, le studio remet le couvert en proposant un portage sur console HD, plus précisément sur Playstation 3. Les graphismes ont pour le coup été adapté à la console ainsi que le gameplay.

En effet, les phases de combats sont différentes de celles qu’on retrouve sur la portable de Nintendo. De plus, le déroulement de l’histoire ne se déroule pas de la même façon que dans la version DS. L’histoire de base reste la même mais Level-5 a pensé à renouveler le jeu en rajoutant de nouveaux personnages et en remaniant le scénario. Du coup, cela relance l’intérêt du jeu pour ceux qui auraient fait la version sur DS.

Encore une fois le doute planait en ce qui concerne la sortie du jeu en Occident mais heureusement pour nous, le jeu sortira en janvier 2013 sur le vieux et le nouveau continent.

Le jeu sera proposé sous deux versions. Il y aura une version simple et une version collector. La version collector, nommée pour le coup Wizard Edition, comprendra : le jeu, le fameux Magic Master de plus de 300 pages, une peluche de Drippy (Shizuku en VO) et un DLC pour obtenir deux familiers.

Et oui, si vous voulez le Magic Master, qui est vraiment sompteux je vous l’assure, il faudra prendre le collector. Chose que je trouve dommage car les Japonais avaient d’office le Magic Master pour la version DS ou la version PS3…

Bon, c’est bien joli tout ça mais je ne vous ai toujours pas parlé de l’histoire…

Alors, Ni no kuni nous conte l’histoire d’un enfant tout ce qu’il y a de plus banal appelé Oliver.
C’est un véritable bout en train qui n’hésite pas à faire les quatre cents coups avec ses amis. En effet, un soir il retrouve un de ses amis pour tester son invention, une espèce de voiture.

Cependant, les choses ne se passent pas comme prévu et Oliver se retrouve dans la rivière. Au même moment, sa mère fait le rêve que son fils est en danger. Elle se réveille et se rend compte que son fils n’est point à la maison. Elle se précipite dehors et part à sa recherche. Finalement, elle le sauve de la noyade mais elle meurt suite à un arrêt cardiaque…

Oliver est inconsolable et pleure toutes les larmes de son corps en se blottissant contre sa peluche. Soudain, la peluche s’illumine et elle prend vie!

Oliver surpris, ne comprend vraiment pas ce qu’il se passe. Drippy (Shizuku) lui explique ce qui lui est arrivé et lui dit qu’il existe un moyen de sauver sa maman. Il doit aller dans le Ni no kuni, autrement dit l’autre monde, et battre le sorcier qui y fait régner le chaos. C’est alors que notre jeune héros décide de s’armer de tout son courage pour sauver sa maman et c’est en compagnie de Drippy (Shizuku) et du Magic Master qu’Oliver ouvre la porte pour le Ni no kuni….

En ce qui me concerne, je me suis procuré récemment à petit prix la version DS de Ni no kuni et je dois vous avouer que c’est tout simplement splendide. On retrouve le talent de Level-5 et de Ghibli dans une seule et même cartouche. Les graphismes sont beaux, les cinématiques sont magiques, la musique est magistrale, en bref, une véritable perle pour le peu qu’on soit fan du studio Ghibli (dont je fais partie personnellement). Je sais très bien que je craquerai sûrement pour la version PS3 aussi mais bon comme je n’ai que ma DS ici je me fais le jeu sur DS et vraiment je ne comprendrai jamais pourquoi ce jeu n’est pas sortie en Europe…Sûrement parce qu’une version PS3 allait sortir et qu’ils voulaient commercialiser cette dernière en Europe (bon j’avoue, j’ai tout de même quelques doutes).

En tout cas, si vous êtes comme moi fan des jeux Level-5 et fan du Studio Ghibli, Ni no kuni doit faire partie de votre ludothèque. La magie et le talent du studio Ghibli sont bien présents dans cette œuvre vidéoludique. J’espère juste qu’ils laisseront aux Occidentaux le choix de la langue…

Je vous laisse sur ces quelques vidéos:

Tous les trailers DS japonais
Trailer PS3 japonais
Trailer PS3 anglais

Laisser un commentaire