Logi Libre : Darktable

Attention cet article s’adresse aux utilisateurs de GNU Linux, le logiciel présenté n’est pas disponible pour le moment sous Window$ (une alpha est en cours et devrait tomber fin d’année 2017 début 2018 w&s)

Dans le domaine du libre on trouve souvent des logiciels proches de logiciels propriétaires souvent utilisés. Darktable est à Lightroom ce que Gimp est à Photoshop et je me suis dit que le présenter serait une bonne idée pour ceux qui n’ont  pas les moyens de s’offrir la suite Adobe en abonnement…

Bref si vous êtes à la recherche d’un logiciel gratuit pour optimiser vos images dans un flux de production non alors Darktable, logiciel de retouche photo très bien conçu et bourré de fonctionnalités, est fait pour vous.

Si on se réfère à la fiche de description du logiciel voilà le résumé :

darktable est un catalogueur d’images, spécialisé dans le traitement des images au format RAW.
Il présente l’intéressante caractéristique de travailler de façon non-destructive.

Ok je pige le coté catalogage mais c’est quoi le travail non-destructif ?

Plutôt que balancer des anneries sur le site je vais me contenter de reprendre une description du net qui en parle très bien :

L’édition non-destructrice consiste à définir un ensemble d’opérations à appliquer sur l’image, sans modifier l’image d’origine. C’est l’approche suivie par la majorité (totalité ?) des logiciels pour le traitement d’images brutes : les fichiers RAW sont faits pour être produits par un appareil photo, mais pas pour être modifiés par d’autres logiciels. Un gros intérêt est que toute opération appliquée à l’image peut ensuite être modifiée ou annulée, quel que soit l’ordre dans lequel les opérations ont été appliquées par l’utilisateur. L’utilisateur travaille directement avec une pile de transformations à appliquer à l’image. On peut aussi « copier coller » un ensemble d’opérations d’une image à l’autre. (merci Linux FR)

En clair toutes les manipulations faites sur les images se font en prenant soin de garder l’original, ce qui est cool si on fait une bourde en jouant un peu trop de la saturation ou des effets hdr qui ont tendance à nous offrir des résultats “particuliers”

On peut ajouter d’autres possibilités forts sympathiques comme le contrôle en temps réel d’APN via un câble à un ordinateur, l’OpenCL (langage qui permet d’accélérer le traitement de l’image), plus de 50 modules de traitement triés par catégorie…

Terminons par l’info qu’attendent les utilisateur d’appareil photo pro : darktable importe tous les formats d’image usuels (RAW, JPEG, CR2, HDR, PFM) et gère plus de 500 modèles d’appareils photo numérique de marques différentes sont reconnus…

Via Darktable.fr, il est soutenu par une communauté francophone active qui saura vous accompagner dans sa prise en main : des tutoriels pour apprendre à maîtriser ce logiciel sont disponibles sur le site.

Pour les possesseurs craignant de se lancer sans savoir si leur appareil est reconnu voici la liste non exhaustive des APN supportés : http://www.darktable.org/resources/camera-support/

Si je ne vous ai pas convaincu de la qualité de ce logi’libre go en savoir plus sur LinuxFr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *