A la recherche de la nouvelle star ?

Lorsque l’on parle innovation et nouvelles technologies c’est vers l’Asie qu’on se tourne. Etant un peu Geek et aimant l’Asie pourquoi ne pas vous offrir cet article liant les 2 univers en présentant une idole d’un nouveau genre… Mais avant de présenter mon sujet retour en arrière et présentation succincte d’un anime nommé Macross +

Sharon Apple une idole virtuelle à la voix réelle

Macross Plus est à la base une série d’OAV sortis en en 1994 basé sur l’univers de Macross que l’on connait aussi sous le nom de Robotech. Elle fut réédité en 95 sous la forme d’un film (Macross Plus Movie Edition) avec un montage différent. Dans cet épisode des aventures Macross, on voit apparaître Sharon Apple une chanteuse virtuelle manipulée en coulisse par Myung. Personnage de synthèse il n’en a pas moins une réelle célébrité dans l’anime ce qui a donné des idées à d’autres personnes semble t il, la preuve juste en dessous…

Au commencement était DK-96

Sous ce nom farfelu se cache ce qui est le premier projet de virtual idol qui ait marqué les esprits (du moins le mien). Née en 1996, le projet propose aux jeunes de découvrir Date Kyoko, elle a 17 ans, elle est sexy et son single, Love Communication, va se retrouver à tourner sur de nombreuses radios.

(plus d’infos : http://chinyankeat.tripod.com/dk96.htm)

Histoire de se la jouer retour vers le futur

Puis vint Vocaloid

Avançons dans le temps et arrivons en 2003. Yamaha Corpo lance un nouveau programme de synthèse vocale : Vocaloid. Le logiciel permet de créer une parole artificielle à partir de n’importe quel texte (le physicien Stephen Hawking se sert de cette technologie pour communiquer). Le logiciel va évoluer et passer en V 2.0 en 2007 et avec lui débarque Miku Hatsune (« Premier son du futur », en japonais), présentée comme la mascotte de cette version. C’est d’ailleurs elle qui chantera sur une mélodie les paroles entrées par les utilisateurs dudit logiciel.

La présentation du projet dans un reportage

Et là c’est le buzz

La voix digitale de Miku (synthétisée sur la base de celle de Saki Fujita)va rapidement séduire des milliers de personnes qui vont mettre en ligne de nombreux clips car le programme permet aussi d’animer notre petite idole virtuelle de haut en bas. L’engouement pour le personnage est tel que Miku Hatsune est devenue une artiste à part entière avec de nombreuses chansons et même des apparitions dans ce label http://karent.jp/ (en featuring) et cette chaine youtube http://www.youtube.com/user/KarenTCrypton

De la chanson virtuelle au concert réel

Aussi surprenant que cela puisse être, les chansons de Miku vont faire d’elle une star J-Pop au point d’apparaître en 2009 sur grand écran histoire de fêter ses 2 ans d’existence le tout à guichets fermés lors de l’Animelo Summer Live 2009. Et elle ne s’arrêtera pas là car Miku se produit à nouveau en 2010 attirant des milliers de personnes (60.000 selon certains sites ce que je veux bien croire en visionnant les extraits du live). On retrouve, entourée de musiciens bien réels, Miku Hatsune, en incrustation sur film micro-perforé histoire de lui donner plus de réalisme, qui propose un set de + de 30 chansons. Un DVD du concert est même sorti à la vente quelques mois plus tard… (Project DIVA Presents ~ Miku Hatsune 39’s Giving Day pour ceux qui chercheraient à l’obtenir si je ne me plante pas dans mes recherches)

Et l’avenir nous annonce quel genre de star ?

Je parle de Miku Hatsune mais il faut savoir qu’elle n’est pas la seul car Yamaha et son programme proposent de nombreuses autres personnalités d’age et de corpulence différente avec leur propre voix. Certaines apparaissent même en duo avec Miku lors de son show.

Il faut donc s’attendre à ce que le projet dure

Laisser un commentaire