La nuit les regard vers le ciel, je t’attends

Vous devez sans doute le savoir mais les Japonais attachent beaucoup d’importance aux traditions, en particulier à celles liées aux dieux et à la nature. L’une d’entre elle donne lieu à une fête qu’il me tarde de voir un jour : le Tanabata-Matsuri.
Ce festival national se déroule exactement le 7ème jour du 7ème mois du calendrier lunaire initialement, puis solaire (en général en Juillet mais en Août pour certaines régions).

Celui-ci est tiré d’une légende séculaire les plus connues et les plus réinterprétées en Asie : la légende du bouvier et de la tisserande.

La plus complète est sûrement la suivante : des 7 filles de l’empereur céleste, la benjamine était sans aucun doute la plus merveilleuse car elle tissait des brocarts sublimes. On lui donne plusieurs noms au Japon comme Shokujo ou Ori Hime. Lors d’une baignade elle fut surprise avec ses soeurs par un jeune bouvier qui la retint prisonnière en gardant ses vêtements. Elle finit par l’épouser et eut 2 enfants de lui. Ca ne plut pas à l’empereur qui envoya une démon pour la ramener. Pour empêcher le bouvier de la rejoindre, un fleuve tumultueux fut créé par la femme de l’empereur pour les séparer. Depuis ce jour, ils ne peuvent se voir que le septième jour du septième mois grace à un pont d’hirondelle. Le fleuve est la voie lactée, le bouvier Altaïr et la Tisserande Vega.

Cette légende apparaît dans de nombreux mangas et anime comme Kimagure Orange Road ou Emi magique mais comme je le disais plus haut dans la réalité via un festival dédié à ces 2 étoiles. En effet durant les festivals d’été, le Tanabata-Matsuri qui porte aussi le nom de fête des étoiles célèbre la rencontre dans le ciel d’été des étoiles Véga (Ori hime, la Tisserande je le rappelle) et Altaïr (Kengyuu, le Bouvier pauvre humain amoureux d’une princesse) à travers la Voie Lactée.

Les deux célébrations de Tanabata les plus courues dans l’archipel japonais ont lieu à Hiratsuka et à Sendai.

Lors de ce festival, les participants vont pouvoir se promener en portant le yukata et accrochant alors leurs voeux ou poèmes sur des banderoles de papier accrochées à des mâts en bambou : le tanzaku (chose que les fans de Kimagure peuvent voir dans un des épisodes). On dit que Ori hime et Kengyuu feront que les vœux deviennent réalité. Après avoir été décoré, l’arbre sera jeté dans un fleuve ou brûlé pour que les vœux se réalisent…

Belle légende et tradition que voilà non ?

Pour les accros de la lecture voici la légende

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *