Don’t Starve, Don’t Stop, Don’t Die…

Je viens à vous pour narrer une histoire : comment aimer un jeu qui vous rendra dingue. Tout commence ce samedi 21 juin, vers 10h, j’étais très occupée à traîner sur les soldes Steam, quand soudain, je vois à petit prix un jeu dont le chara-design m’attire depuis un certains temps. Un peu en manque de jeu à la Minecraft où le but est de survivre, je lache les 4€ et me lance dans le monde de Maxwell. Nous sommes dimanche, j’ai relevé la tête de mon écran et plutôt que de replonger, je préfère vous parler de ce jeu addictif.

Présentation rapide du jeu

Don’t Starve (Ne meurs pas de faim en français dans le texte) est un jeu de survie développé par Klei Entertainment en 2013. On y incarne Wilson (puis d’autres personnages qui deviendront jouables), un scientifique parachuté dans un monde étrange avec pour but de tenir bon pour voir un nouveau jour arriver.

Le pitch semble simple mais la suite l’est moins

C’est là que commence l’histoire…

Au commencement, je me réveille au milieu de nul part. Un homme apparaît et me dit que je dois trouver à manger. Il disparaît et me laisse seul dans un monde inconnu sans aucun repère malgré un environnement plus ou moins familier. Me voilà donc seul dans ce monde à tenter de survivre en commençant par manger donc. Curieux comme tout bon joueur, je m’amuse à ramasser tout ce qui est à portée de main et visite la map en long et en large. Me voilà en possession d’herbe sèche, de brindilles, de silex, que je laisse dans mon inventaire. Quelques carottes, des champignons, des baies, des graines et me voilà rassasié.

dont-stave

Grâce à mes trouvailles, je me construit une hache et une pioche, ainsi à moi la coupe d’arbre et le cassage de caillou qui met permettent de concevoir un bon feu de camp. La nuit arrive et là c’est le drame, pas assez de bois ni de nourriture et me voilà dans le noir mourant de faim quand soudain le feu s’éteint, quel est ce bruit, « bonsoir ? Y’a quelqu’un ? »… Je suis mort, retour à la page d’accueil. Pardon, comment ça ? Je recommence à 0 ?

Aaaaaaaaaaaaaaaaargh

Bon la survie passe par un poil de réflexion et de jugeotte ok, on reprend par le début.

Survivre est une chose mais où ?

Comme Minecraft, au lancement d’une partie, une carte est générée aléatoirement, comprenez que votre aventure ne sera donc jamais la même et que vous devrez vous adapter au monde qui a été créé pour vous. Néanmoins des variables ne changent pas comme la faim, la santé (physique et mentale) et la nuit noire (précédée par la soirée qui vous laisse le temps de vous préparer). Ce sont là vos principaux ennemis et ils servent de chronomètre dans votre combat pour la vie. Comme dans tout jeu de survie, on ne plante pas son campement n’importe où. Vos premières parties (et accessoirement morts) serviront à piger quel est le meilleur emplacement pour espérer passer la nuit puis l’hiver.

dont-starve-spiders

Astuce de Stitch : cherchez des animaux dociles comme les buffalos et les lapins dans une zone alternant forêt, savane, le tout pas loin de l’eau

Utiliser ta tête plutôt que tes muscles

Lorsque vous débutez, vous n’avez aucun équipement (*sauf celui de personnages particuliers*). Collecter et crafter rapidement devient une priorité. Premier soucis : votre inventaire n’est pas extensible à l’infini donc il faudra jouer des priorités. Votre première tâche consiste donc à fabriquer vos premiers outils. Les silex, les brindilles et la paille seront à droper en premier. Ainsi à vous la joie d’un feu de camp, d’une hache et d’une armure basique. Par la suite une machine vous permettra de concevoir de quoi améliorer le quotidien (coffre, mur, jardinet, pièges, armes…). Le jeu contenant énormément de secrets, à vous de les trouver, je ne vais pas tout dévoiler d’un coup.

640px-Mactusk_Village

Astuce de Stitch : se battre solo c’est cool pour se la péter mais avec un allié c’est mieux : donnez de la viande aux hommes cochons…

640px-2014-06-13_00003

Winter is coming même à Don’t Starve

Plus haut dans le texte je parlais de passer l’hiver et je ne plaisante pas. Dans le jeu il existe un cycle jour/nuit mais aussi un cycle de saison. 1 journée dure quelques minutes et au bout d’une quinzaine de jours l’hiver approche. Autant dire qu’on doit se dépêcher de construire son campement mais pas que… Vous n’êtes pas le seul pour qui la faim et le froid se font ressentir et vous avez intérêt à savoir vous défendre de la faune locale. C’est pour cela que se trouver à coté de buffalos peut dépanner, ils n’aiment pas qu’on les enquiquine.

dontstarve7

Astuce de Stitch : les casques sont aussi importants pour se défendre que les plastrons pensez-y

Mourir n’est pas une fin mais le moyen de s’améliorer

Autant vous le dire maintenant, si vous n’aimez pas, passez votre chemin, car Don’t Starve vous demandera de nombreuses fois de recommencer votre partie, rapidement même (il m’est arrivé de ne pas dépasser les 3 jours faute de zone viable). En effet le jeu ne pardonne aucune erreur, on ne batifole pas dans le monde de Maxwell et une simple araignée ou abeille peut devenir mortelle. Pourtant, c’est avec plaisir que je relance une partie pour dépasser mon high score représenté par le nombre de jours passés en vie.

necro

Au final le jeu vaut le coup ?

Il m’est impossible de tout dire sur Don’t Starve tellement ce jeu possède une profondeur qui dépasse à mes yeux Minecraft ou d’autres jeux SandBox comme Terraria…

Visuellement superbe dans la lignée de Burton pour l’univers et le chara-design, prenant par son mode de craft immense et la grandeur de ses maps, addictif par sa difficulté qui bien qu’élevée nous pousse à continuer, doté d’une jouabilité sans faille, Don’t Starve est un diamant qui ne cesse de s’affiner avec le temps. En effet celui-ci a reçu plus de 10 mises à jour avec du contenu additionnel depuis sa création il y a un an et cet été arrive enfin le multijoueur \o/

dont-starve-hounds

Besoin d’aide pour battre des records ?

Voici quelques pistes qui peuvent dépanner, du patch FR au wiki voire des vidéos tuto, Don’t Starve possède sont lot de fans qui n’hésitent pas à jouer la carte communautaire pour permettre à votre avatar de tenir bon.

Don-39-t-Starve-review-Utterly-insane-survival-1098112

Don’t Starve fr très bon site avec le patch pour franciser le jeu.

Le site officiel

Une chaine youtube sympa qui m’a bien aidé

le wiki de don’t starve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *