Comics ou Manga je sais pas trop en fait….

Depuis un petit bout de temps l’influence manga devient de plus en plus présente. Le comics américain n’est pas épargné la preuve…

Beaucoup parlent du Manga et de l’influence qu’il peut avoir sur les lecteurs pourtant le manga a eu une influence sur bien d’autres domaines et secteurs. En effet depuis quelques années la culture comics «subit» l’influence asiatique dans bien des parutions. Par ce modeste article je me suis replongé dans mes BD américaines afin de retrouver quels auteurs trouvent leur inspiration dans les mangas et vous les présenter afin de montrer que la culture Comics s’inspire d’autres choses que le style «superman» pour dessiner ses personnages.

Le plus ancien comics que j’ai pu retrouver montrant son appartenance à la culture asiatique se trouve être une reprise de la série Dirty Pair (plus connue en France sous le nom de Dan et Danny, mais si le DA des années 80) dessinée par le talentueux Adam Warren. Adam Warren a fait ses preuves à la Kubert Art School ce qui est déjà un bon signe. Il y découvre plusieurs styles graphiques et séries dont la série Dirty Pair de Takachiho. Il décide de s’en inspirer et prend quelques contacts pour reprendre cette série commencée en 1970. Il créera de multiples mini séries dont seul Start the violence paraitra en France sous l’impulsion de Semic (qui a à ce moment perdu la licence Marvel et se tourne vers DC et Dark Horse voir CrossGen ou Image). Pour ceux qui accrochent à son style je conseille son autre série : Bubblegum crisis. Il collaborera aussi sur la série Gen 13 (bon sang que j’ai adoré cette série faudra que je vous en parle) et pondra 2 bootlegs (mini séries) sur le groupe où il y exposera ce qu’il apprécie de la culture asiatique:- le premier : «le film de Grunge» dans lequel on trouvera un hommage déjanté sur les films chinois et japonais.

– le second : «Roxy Magical drama» dans lequel on retrouve avec délice une Freefall déguisée en Sailor Moon assez fun.

Par la suite, nous pouvons nous atteler à Kevin Lau et à sa série Vampi.

On découvre ici la version manga de l’ancienne Vampirella, icône sexy des années 70. En l’espace de 13 livres on découvre un personnage bien différent de la Vampi des origines. On découvre une créature vivant dans un monde cyberpunk où les manipulations sont monnaies courantes.

Ici aussi les dessins et scénariis ainsi que le succès de la série démontrent que les américains apprécient ce style de BD (comme le prouvera la naissance du studio* DreamWave qui nous fera découvrir Darkminds ainsi que Neon Cyber et Warlands). Par la suite Pat Lee et ses comparses nous ont ressortis des placards un revival version boostée des Transformers, forces G (connu chez nous sous le nom de la bataille des planètes) ou Thundercats (Cosmocats) en édition comics. Ici encore des influences marquées et appréciées..

Second Studio au style manga le studio Udon qui fera paraître avec bien des déboires (surtout en France) les séries Soul Saga et Eve Protomecha.

Le manga deviendra tellement plébiscité que la société Marvel tentera un essai en créant l’univers mangaverse : un univers où les héros habituels sont largement inspirés des grands classiques mangas…

Un Spiderman proche des tortues ninja, des Vengeurs avec des robots style bioman…
Bref on ne s’éloigne pas des mangas populaires, même si le manga perce aux Etats Unis les américains ne s’éloignent que peu des classiques des années 80. Pourtant on ne peut féliciter Marvel de tenter d’inviter des mangakas de talent tel Kia Asamiya pour dessiner les X-Men. Il est triste que cette collaboration n’ait duré que quelques épisodes.

Si vous avez de votre coté des comics au style proche du manga (Crimson ou Out There et bien d’autres que je n’ai pu présenter ici) venez en parler cet article n’est qu’une simple introduction et personnellement j’aimerais allonger ma liste d’OLNI (objet littéraire non identifié).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *