Désolé je suce pas

 Passé le choc du titre de cet article vous devez vous poser la question :”Il a pété un cable le Sirius ?”. Je vous rassure que nenni car si j’avais vraiment fondu les fusibles le titre serait “Désolé papa je suce pas mais je donne à fond…”. Là c’est clair j’ai perdu 20 lecteurs et la police ne va pas tarder à débarquer chez moi mais avant cela laissez moi, noble auditoire, me justifier. Je vais vous parler de Kagesaki Yuna et de son manga qui contrairement au titre n’a rien de pervers car il parle de vampire …

Pour revenir a Yuna sachez que cette mangaka née une année parfaite (1973) a commencé dès le lycée par nous offrir un petit Doujinshi du nom de Ai Yun qui est une pièce assez rare que l’auteur cache précieusement allez savoir pourquoi… Il faudra attendre quelques années pour que Yuna se lance vraiment et c’est à l’age de 22 ans quelle devient vraiment mangaka. Elle bossera pour Comic House au départ (éditeur de Triggun) puis partira chez Kadokawa Shoten par la suite.

C’est lors d’une discussion avec son éditeur que va naitre Karin une vampire pas comme les autres. Qui est Karin me demandez vous ? Chibi Vampire – Karin est un manga qui comporte à ce jour 14 tomes au Japon et va sortir chez nous via Pika et que je vais succintement vous présenter.

Il nous raconte l’histoire d’une jeune demoiselle qui est l’anti thèse du vampire classique. Celle ci au grand dam de son père (un bon gros vampire classique) ne se jette pas sur la première dose de O positif montée sur patte pour lui pomper l’hémoglobine mais plutot pour lui offrir un surplus sanguin avec tout ce que cela comporte d’effets secondaires.

Vampire vous avez dit vampire ?

3574chibi_vampire-karin_1_cSi on prends la description d’un vampire et qu’on fait la comparaison avec Karin tout devient limpide. Un vampire de base est attirant, sensuel, bref un icône sexuel de premier choix (suffit de lire Vampire Knight pour se faire une idée) pour toute demoiselle en détresse oupah d’ailleurs qui saute au cou de ses victimes pour les alléger de quelques litres de sang histoire de satisfaire son appétit…
Karin quand à elle est timide, effacée et surtout à l’inverse de ses semblables du sang coule dans ses veines et quand il y en a trop, elle saigne du nez. Ajoutons à cela qu’elle ne craint pas la lumière du jour et nous voilà avec une vampirette (ça se dit ? Non ? Alors je l’invente) qui vit au coté du commun des mortels le plus simplement du monde. Sauf que la pauvre a parfois des envies de mordre non pas pour sucer mais plutot injecter le surplus sanguin qu’elle produit. Dommage pour la “victime” celle ci avec cet afflue sanguin va passer du frèle docteur Jeckill à un énergique mister Hyde (le fameux deuxième effet kisscool signalé plus haut). Prenez une jeune fille timide, une dose de sang dans les veines et celle ci vous éclate à coup de pompe taille 41 le premier qui la gonfle.

chibi_vampire_01Manque de chance pour Karin, son étrange comportement va attirer l’attention de Kenta Usui, qui la voyant plusieurs fois accrochée au cou d’un inconnu va la prendre pour une prostituée. Ajoutons à cela le père de Karin qui est bien décidée à faire d’elle une vraie vampire ! Bref cette série revisite le mythe du vampire en s’éloignant des Nosferatu et autres Dracula de façon totalement délirante et décomplexée avec son lot de quiproquos (j’ai pris soin d’omettre quelques détails pour ne pas gacher la découverte) qui vous fera voir les vampires sous un autre jour ^^. Perso je l’attends avec impatience ainsi que la série d’animation qui l’accompagne car le graphisme tout mignon me fait craquer ainsi que le thème abordé car ne m’en voulez pas mais avec Hellsing, Trinity Blood, Blood the last vampire et comparses j’en ai ras la casquette des animes et mangas de vampire… Là au moins c’est léger, on rigole et on ne s’endort pas avec un pieu sous le matelas en révant de gorges arrachées toutes les 30s…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *