I love Rock & Roll…

Pour la première fois (et peu être la dernière ^^) je vais vous offrir un article interactif à l’image du manga et anime que je vais vous présenter : Beck.

Piste 1 : http://www.deezer.com/track/18559

L’auteur se nomme Harold Sakuishi, son vrai nom étant Takahiro Sakuishi, et est né milieu voir fin des années 60 au Japon (pourquoi pas de date précise ? Simple selon la Wiki c’est 63 et selon les interviews 69 allez comprendre). Bref né à l’époque bénie des Beatles dont il apprécie le titre Let It Be il a passé sa jeunesse à dessiner et aimer les mangas ce qui l’a lancé dans cette voie. Concernant ses inspirations il ne cache pas le nom des auteurs qui l’ont marqué : IKEGAMI Ryôichi, KOBAYASHI Makoto ou ÔTOMO Katsuhiro et d’autres. Il apprécie aussi le rock (surprenant non XD) avec des groupes comme les Doors ou les Red Hot. Rien d’étonnant à voir débouler en 1999 Beck sans doute le manga le plus surprenant de l’auteur et le plus marquant dans cette catégorie assez peu représenté des manga musicaux (ok j’avoue y’a Nana et embrasse moi Lucille mais ils ne boxent pas dans la même catégorie ;p).

Piste 2 : http://www.deezer.com/track/71133

Pour la petite histoire il faut savoir que la naissance de ce manga (et de l’anime qui suivit) ne vient pas directement de l’auteur. En effet c’est le rédacteur en chef du magazine a conseillé à Sakuishi de faire un manga qui parle de rock sur le ton de la blague. Sakuishi n’était pas trop chaud pour tenter le coup ce qui est normal car comme dit plus haut il est quasi impossible de retranscrire avec exactitude la musique sur les pages d’un manga. Si on regarde de près le genre il n’y a pas beaucoup de manga de musique qui percent. Mais heureusement pour nous et bien d’autres, il adore le rock et a décidé de relever le défi. Merci mon dieu…

Piste 3 : http://www.deezer.com/track/6178

Passons au vif du sujet et parlons de Beck

Petite présentation de l’éditeur

Dans la vie, Yukio Tanaka (14 ans) est ce que l´on pourrait appeler un « looser ». Être la risée de toute la classe à cause de sa maladresse, être la victime de voyous à qui sa tête ne plaît pas… Tout cela fait partie de son quotidien. Un quotidien ennuyeux à mourir… jusqu´au jour où il rencontre un certain Ryûsuke Minami et son étrange chien, Beck. Ryûsuke a 16 ans, il a du succès avec les filles, il est sûr de lui et c´est surtout une « bête » en guitare. Grâce à lui, Yukio va peu à peu découvrir le monde de la musique et le monde de la musique va découvrir Yukio.

Ce qui se cache derrière la présentation

Piste 4 : http://www.deezer.com/track/45544

BECK c’est surtout l’histoire d’une passion : celle de la musique avec un grand R comme Rock Celle-ci va être vécu au travers des yeux de notre ex looser qui va pénétrer le milieu du rock japonais. Au fil des tomes et des concerts, des répèt’, des rencontres, bref tout ce qui fait la vie d’un jeune ado rebelle et rocker, notre boutonneux (quoique pas trop) va se forger le caractère bien différente de celle de départ. Et mieux que ça, grace aux diverses rencontres, il découvrira que l’on peut se faire des amis et qu’il y aussi de la chaleur chez les autres.

Piste 5 : http://www.deezer.com/track/9904

Bref, au delà du rock qui sert de fil rouge à cette histoire, BECK est un manga humain qui ne peut que toucher le lecteur qui trouvera dans un personnage (pas forcément le héros mais aussi son entourage) une image forte de soi ou de ce que l’on peut devenir avec un peu d’effort : un manga pour ceux qui sont en quête d’identité finalement.

Piste 6 : http://www.deezer.com/track/608784

Bon nous retrouvons la trame principale mais attachons nous aux détails : pourquoi Beck ?

C’est vrai si on regarde le nom de ce manga et qu’on se prend à le lire on découvre qu’il s’agit du nom du chien. Enfin chien est un grand mot pour ce rafistolage digne du chirurgien de Tezuka – Black Jack – ce qui est il faut le dire intentionnel. Selon l’auteur lui même dans une interview, c’est Black Jack qui est en partie à l’origine de l’apparence de ce chien. Mais pas seulement le personnage de ce manga du père fondateur, il y a aussi un court-métrage de Tim Burton, auteur de cinéma adoré par votre chère violette, qui est en cause : Frankenweenie (*le lien du court en question plus bas). Le chien dans ce film semble l’avoir énormément influencé. Pour celui qui fait un peu de recherche on se rend compte que ce manga est aussi un hommage au cinéma en plus de la musique. D’ailleurs je conseille à tous de prendre soin de lire cette oeuvre en examinant les vêtements ainsi que les décors, certains londoniens et américains seront surpris…

Piste 7 : http://www.deezer.com/track/86079

Bon nous savons que le titre vient du nom du chien mais pourquoi le chien s’appelle t il ainsi ?

Notre auteur apprécie Beck ainsi que Jeff Beck ce qui l’a influencé pour le nom ce qui est surprenant car ces 2 musiciens ne sont pas très connu au Japon sauf pour les fans. Mais assez futé, il a choisi Beck en espérant que ce titre attire l’attention de ces fans de rock qui se sont assez aisément retrouvé et ont finalement lancé la popularité du titre. La suite vous la connaissez ^^

Piste 8 : http://www.deezer.com/track/24889

Mais au final ça vaut le coup de le lire ce titre ?

Niveau dessin j’ai rien à redire là dessus car visuellement le style me rappelle légèrement Otomo, une référence pour moi. Du point de vue de l’histoire, la trame se tient et on ne s’ennuie pas au fil des différents tomes ce qui est assez surprenant avec un thème aussi restreint que le rock. Mais l’auteur arrive à faire que ça marche et on ne va pas se plaindre. En plus il existe de nombreux niveaux de lecture :

La trame principale qui nous montre la naissance et l’évolution du groupe.
La vie des membres et leurs soucis.
Les clins d’oeils sur l’histoire du rock (cherchez les noms ^^)
Les instruments qui sont pour la plupart réels

Bref un titre que tout fan de rock ou toute personne appréciant le genre se doit de lire au moins une fois.

Piste 9 : http://www.deezer.com/track/180892

Sinon de votre coté y’en a qui l’ont ?
Qui s’est amusé à relever les easter eggs ?
Envie de gratouiller les cordes après lecture ?
L’anime ça donne quoi ?

* concernant le court de Burton : l’histoire débute alors que le jeune Victor Frankenstein joue à la balle avec Sparky, son adorable chien. Pour lui, Sparky est le plus grand ami qu’il n’ait jamais eu et ils sont inséparables. Malheureusement, celui-ci perdra la vie dans un malencontreux accident… Traumatisé par la perte de son fidèle compagnon, le jeune Frankenstein tentera de lui redonner vie à l’aide de méthode peu orthodoxe!

[daily]x48yqb[/daily]

[daily]x48yrm[/daily]

Piste finale : http://www.deezer.com/track/1420

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *