Mac Gyver

Remontons le temps et déboulons fin des années 80 pour retrouver un personnage des plus singuliers.

A l’époque nous avions le droit à des séries avec des héros comme l’agence tout risque, et ses méthodes plutôt musclées (va chercher querelle à Mr T) ou K 2000 et sa voiture digne de Star Trek. Pourtant va arriver un personnage des plus singuliers : Mac Gyver.

Il n’a pas de super voiture, n’utilise pas d’armes et n’a comme équipement qu’un simple couteau suisse et … son cerveau. C’est Lee David Zlotoff qui a donné vie à cette série qui a été diffusée à partir de 1987, sur Antenne 2.

Résumons un peu l’histoire de notre héros :

McGyver est un agent de la Fondation Phoenix (Une Fondation dont les buts concernent fréquemment l’écologie et l’humanitaire) et parcourt le monde pour dépanner son prochain à l’aide de son fidèle assistant d’origine Suisse grâce auquel il arrive à se sortir des pires situations.
Ce genre de résumé va se reproduire durant 139 épisodes et deux téléfilms de 90 minutes.

Concernant les acteurs c’est le futur Colonel Jack O’Neill, Richard Dean Anderson, qui va tenir le rôle de notre charmant écolo.
Richard est surtout connu à l’époque pour son rôle dans la Série Hôpital Central. Chose assez marrante si on compare la personnalité de Richard et celle de Angus (le prénom caché de Mac) on retrouve énormément de similitudes: la passion du Hockey, de la nature, des sciences, des origines identiques (tout les deux sont du même coin vérifiez :p).

On trouvera en second rôle Teri Hatcher qui joue Penny Parker (on la retrouvera plus tard dans Lois & Clark ou Desperate Housewives) et Dana Elcar dans le rôle de Peter Thornton. Il nous quittera hélas en 2005. Il aura eu un rôle important alors que les producteurs ne voulaient pas le garder. Son glaucome (maladie qui servait de raison à son eviction sera intégrée au scénario c’est dire les liens entre Dean Anderson et Elcar)

Mais le plus intéressant dans cette série (hormis les personnages qui, il faut l’avouer, sont tous attachants) ce sont les MacGyverismes (terme trouvé sur plusieurs sites parlant de Mac Givré): ces trucs et astuces qui l’aident à se sortir des situations les plus périlleuses.

A chaque fois, il lui suffit de jeter un coup d’œil aux alentours et hop il trouve les objets qui, une fois assemblés et bidouillés (un peu comme la A-Team), s’adapteront selon ses besoins. D’ailleurs, il est assez important de savoir que tous les trucs de cette série sont basés sur des faits scientifiques réels. Mais toutes les étapes n’étaient pas montrées car la production refusait de dévoiler la fabrication de ces bidouilles, ce qu’on comprend aisément sachant que certains de ces trucs permettaient la composition d’explosifs.

Histoire de conclure sans trop en dire (sinon je suis parti pour plusieurs pages) il est important de dire que la série a reçu une récompense par le Center to Prevent Handgun Violence (centre de prévention de la violence avec une arme) et une autre par l’Environmental Media Award (oscar de la défense de l’environnement). Rares sont les séries qui peuvent se vanter de ce genre de prix.

Et en bonus un MacGyverismes pour finir cette petite présentation d’une série qui a su me bercer dans un monde non violent pendant 7 ans (et bon sang ça manque maintenant !) :

Regardons de près la composition d’une tablette de chocolat = lactose et saccarose. Ajoutons de l’acide et du sucre qui forment du carbone (gaz) et une espèce de résine : et zou on peut boucher une fissure.

Sinon qui a connu et vécu au rythme de la fondation Phoenix et de son agent fétiche ?
Vous avez testé un de ses trucs ?
Accroc aux couteaux suisses ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *