X c’est 4 femmes qui s’éclatent ensemble mais c’est pas porno

Derrière ce titre scabreux voir pervers j’ai envie de lancer une série d’articles sur Clamp qui a fêté ses 20 ans de carrière.

Je pourrais commencer ma galerie de présentation dans l’ordre de parution mais je préfère y aller par ordre d’achat en commençant par X 1999

X c’est quoi à la base ?

X c’est d’abord un manga du célèbre studio Clamp, composé de quatre dessinatrices et scénaristes de talent. Sa publication a débuté en 1992 au Japon et est toujours en cours ; dix-huit tomes sont actuellement disponibles, pour vingt de prévus (voir vingt deux selon les sites).

X, c’est un scénario qui déchire

Pour remettre dans le bain les personnes qui n’ont pas mis le nez dans les mangas un résumé honteusement repompé s’impose

L’action de X se déroule à Tôkyô en 1999. Kamui, un lycéen de retour dans sa ville natale, qu’il avait quittée précipitamment six ans auparavant, retrouve ses amis d’enfance Fûma et Kotori. Cependant, cette amitié semble être un lointain souvenir. Le jeune homme, confronté à d’hostiles personnages, se montre plus que distant avec ses deux anciens camarades.
Au cours de ces confrontations, il fait la connaissance de Sorata et Arashi qui lui prêtent main forte. Ce sont eux qui l’accompagnent auprès d’Hinoto, la liseuse de rêves qui lui révèle que l’avenir de la planète repose entre ses mains. Les Dragons du Ciel, un groupe de six jeunes gens dont font partie Sorata et Arashi, vont bientôt s’opposer aux Dragons de la Terre pour déterminer le sort de l’humanité. Si les premiers ont pour mission de défendre la vie humaine, les seconds veulent à tout prix l’annihiler pour permettre un renouveau de la planète.
Le choix que fera Kamui de s’allier à un groupe ou à l’autre décidera du destin du monde.

Une intrigue complexe dès les premières pages

Quand on ouvre le tome 1 la première chose qui choque c’est de se retrouver pro­je­té dans le feu de l’ac­tion sans la moindre aide explicative. Résultat, on se retrouve un peu per­plexe et on se demande comment va évoluer le scénario après un tel départ.

Pour­tant, celui-ci va gagner en den­si­té au fil des vo­lumes sui­vants. Aussi surprenant que cela paraisse, les 4 demoiselles nous mitonnent une mise en place de l’in­trigue, riche et com­plexe avec un nombre im­pres­sion­nant de pro­ta­go­nistes sans perte de temps la­bo­rieuse à tout présenter pendant moults chapitres. Dans X 1999, Clamp a fait le choix pour l’ef­fi­ca­ci­té, quitte à nous perdre au départ. On finit même par se demander si X n’est pas une oeuvre pour G33K : tu accroches dès le départ car tu es un craque de Clamp ou tu dégages voir ailleurs…

Parlons un peu des nom­breux per­son­nages.

Outre notre héros malgré lui et ses deux amis, on trouve dans le manga les deux prê­tresses qui symbolisent les 2 avenirs possibles de notre race, ajoutons aussi les ‘dra­gons’ et on se retrouve à devoir jongler (nous comme les auteurs d’ailleurs) avec + de 17 pro­ta­go­nistes et ce en oubliant les rôles se­con­daires. On pourrait croire que chaque personnage sera traité succinctement mais non force est de consta­ter que Clamp ar­rive à les rendre toutes at­ta­chantes et dif­fé­rentes. Même les ‘dra­gons de la terre’ ,les grands mé­chants, sont in­té­res­sants car pro­fon­dé­ment hu­mains quelque part.

Comme d’habitude Clamp arrive à travers X à faire transparaitre tous ses thèmes de prédilection comme la re­li­gion, la destinée, la dualité de l’homme, et tout cela confère à X 1999 sa puis­sance.

Et le dessin ça donne quoi ?

Coté gra­phique, X se classe dans la sec­tion Shôjo malgré son scénario. Il suffit de s’attarder un instant au titre pour comprendre : des dé­cors quasi in­exis­tants, des per­son­nages an­dro­gynes mais car il y un mais Clamp change du Shôjo classique en se rap­pro­chant d’un style ma­jo­ri­tai­re­ment sombre qui pourrait le faire pencher du coté seinen mais il ne s’agit là que d’un avis personnel…

Au final je fonce me l’acheter ou non ?

Il est vrai que X de Clamp ne plai­ra pas à tous. Très violent et glauque, cette oeuvre vise un pu­blic plus ma­ture que le Shôjo de base. En tout cas le caractère unique du travail des CLAMP sur X fait que ce manga malgré son édition chaotique demeure un bijou à ranger dans sa bibliothèque. A noter l’édition collector pour les 20 ans qui vaut le détour malgré qu’elle soit traité un poil en dessous d’Angel Sanctuary ou RG Veda mais c’est un autre débat.

Sinon y’en a qui aiment ?
Chez Clamp quel est votre manga préféré ?
Manga, série ou film quelle version vous plait le + ?
Vous avez lu sa préquelle Tokyo Babylon ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *