La femme et sa représentation de papier…

Mère, soeur, amie, fiancée, femme,,, La femme est présente tout au long de notre vie sous divers aspects, Il en est de même dans le domaine du manga, Souvent charmante, envoutante ou cruelle, parfois victime ou héroïne, l’image de la gente féminine a beaucoup évolué au sein de nos revues préférées, A force de lire divers articles sur ces personnes du beau sexe je me suis dis qu’il était plus que temps de leur faire l’honneur d’un article,

Commençons notre voyage par celles qui nous ont fait rêver étant enfant : les magical girls.


Baguette à la main, ces jeunes demoiselles (la plupart étant très jeunes comme Creamy ou Gigi) se sont fait fort de concurrencer le héros en devenant combattante, D’ailleurs il est surprenant de remarquer la laideur des monstres qu’elles se doivent de combattre, Mais alors comment ce fait il que ces séries soient aussi attachantes pour le garçon moyen ?

A cela il est facile de répondre : Rappelez vous comment elles se transforment et la réponse se dévoile à vous (tous comme la demoiselle d’ailleurs),

La magical Girl est un objet de fantasme sur bien des points de sa transformation nécessitant une mise à nue jusqu’à la tenue d’écolière marine qui comme vous le savez est un objet fétiche, Et puis n’oublions pas un autre élément moins visuel mais tout aussi important, elles recherchent l’amour tout au long de leurs aventure et nul doute que la plupart d’entre nous aimerions devenir être leur prince charmant (pour les garçons) ou vivre la même histoire (pour les filles)…

Continuons avec un autre aspect de la gente féminine avec celles que l’on pourrait nommer les femme libérées.


Que ce soit Juliette (Maison Ikkoku), Naru (Love Hina) voire Faye Valentine (Cowboy Bebop), le caractère est souvent proche : Indépendante, se riant parfois des hommes, accomplie. !elles sont belles et s’assument souvent mieux que le soit disant héros masculin. Pourtant l’histoire évoluant, l’amour va tout changer pour celles ci (Naru et Juliette surtout car je n’ai hélas pas vu la fin de Bebop). L’apparition d’un homme dans la série va les pousser à revoir leur priorités elles finiront par craquer, Là encore on se retrouve quel que soit notre sexe.
L’homme aimerait rencontrer une femme de cette trempe et pouvoir la faire craquer et la femme aimerait rencontrer un tel homme,,,
Il arrive parfois que des héroïnes dites libérées n’arrive pas a concrétiser de manière heureuse leur parcours comme Gally qui ne trouvera pas l’amour ou le perdra à cause de sa quête initiatique (oublions le tome 8 et 9 de la série classique qui ont été effacé par l’auteur : exit la fin heureuse du 9),

Ensuite vient la femme fantasme, qu’elle soit d’age mur ou non, femme-objet ou femme parfaite.

Cat’s Eyes, City Hunter ou Cobra ; des séries qui ne sont pas sans rappeler au combien la censure était présente en France mais pour quelle raison ? Simple la femme y était souvent en petite tenue avec une poitrine assez opulente et savait jouer de ses charmes, Dans ce genre de série la lectrice ou téléspectatrice ne se retrouvera pas car il faut l’avouer être femme objet n’a rien d’un désir féminin et les séries sus citées s’adressent surtout aux hommes, Il en est de même pour certaines séries où la demoiselle s’avère être une collégienne à la jupe bien courte si l’on s’en réfère aux critère en vigueur au Japon. On peut terminer ce tour du fantasme masculin par Evangelion où la femme enfant est assez bien représenté,

Femme en avance sur leur temps……

Terminons cette légère promenade dans le monde féminin par celles qui représentent non pas un fantasme pour l’homme mais une vision agréable pour la femme. La femme moderne, Si on en croit les différentes revues, ll faut savoir que la gente féminine est sous estimée au pays du Soleil Levant. Souvent reléguée au second plan, se devant d’être soumise, elle est se voit attribuer le rôle de poupée ou de faire valoir, Pourtant certains mangas vont à l’encontre de ce genre de préjugés. Prenons l’exemple de Momo dans Peach Girl. Rien ne joue à son avantage : elle est grande, les cheveux décolorés, la peau bronzée, Pourtant elle va finir par avoir sa place au sein de la société malgré les batons qu’elle se prendra dans les roues.

Bien sur il est clair que je n’ai pas couvert tout le panel de la féminité dans le manga mais cet article se veut une simple introduction et les questions suivantes, je l’espère, permettront de le compléter comme il se doit.

Voyez vous d’autres aspects de la femme dans le manga ? Lesquels ?
Selon vous les divers aspect de ces charmantes demoiselles sont ils aussi bien couverts que ceux masculins ?
Qui représente votre fantasme féminin (que vous soyez garçon ou fille) ? Expliquez pourquoi elle et pas une autre ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *